Stationnement dangereux : quelles en sont les conséquences et les sanctions ?

Lorsqu’elle est garée dans une mauvaise position ou dans un mauvais endroit, la voiture peut facilement constituer une menace pour vous-même. Un véhicule mal garé constitue également un danger pour tous les autres usagers de la route. Certains stationnements interdits sont particulièrement dangereux du fait du haut risque d’accident auquel ils exposent les usagers de la route. Il est donc capital pour tout conducteur de connaitre les subtilités qui entourent les stationnements dangereux. Dans cet article on vous expose clairement ses conséquences et les sanctions y afférentes.

Ce que dit la loi sur le stationnement dangereux

Selon le Code de la route, tout usager d’un véhicule doit garer ce dernier de sorte à ne pas perturber les autres usagers de la route ou les exposer à des risques d’accident. Lorsque vous ne respectez pas cette disposition de la loi, vous vous exposez à de lourdes sanctions. Les stationnements dangereux sont plus graves que les stationnements gênants. Le Code de la route français considère que le stationnement est dangereux si le véhicule est arrêté près d’une intersection ou s’il bloque la visibilité des autres usagers de la route.

Les conséquences fréquentes d’un stationnement dangereux

En France et dans plusieurs pays du monde, de nombreux cas d’accidents sont reliés à des situations de stationnement dangereux. En agglomération, trois cas sur quatre des stationnements interdits qui sont à la base d’accidents de circulation sont les arrêts dans les virages. Pour éviter des collisions, les autres automobilistes sont obligés de s’écarter sur l’autre voie. Dans ces circonstances, la probabilité d’entrer en collision avec un véhicule venant de l’avant est élevée, surtout lorsque la circulation est dense. Or, ce type de choc est souvent très violent, voire mortel. Les conséquences sont encore plus graves si la voiture est stationnée de manière à masquer un passage piéton ou un passage à niveau qui se trouve de l’autre côté. Dans ces cas, le résultat est généralement une collision entre un autre véhicule et un usager vulnérable (piéton en l’occurrence). Cela peut également engendrer des arrêts brusques ou la présence d’un véhicule sur un passage à niveau au moment où un train est proche. En gros, les conséquences d’un stationnement dangereux vont d’un accident bénin à des accidents mortels.

Les sanctions relatives à un stationnement dangereux

En raison de la gravité des conséquences qui peuvent en résulter, le stationnement dangereux est très sévèrement puni conformément à la loi. La majorité des automobilistes qui se font prendre ont très peu de chances de s’en sortir sans une contravention de quatrième classe. Lorsque le procès-verbal d’un stationnement dangereux est établi, le responsable de l’infraction est sommé de payer l’une des amendes suivantes : forfaitaire minorée (90 euros), forfaitaire (135 euros) ou forfaitaire majorée (375 euros). Si éventuellement il est conduit devant le juge, il y a des chances que le mis en cause paie une amende maximale de 750 euros. Précisons que plus le conducteur met du temps à payer l’amende et plus son montant augmente. En outre, il y a des chances que le véhicule du conducteur indélicat soit mis en fourrière ou immobilisé après injonction des agents. Un retrait de 3 points peut aussi être effectué sur son permis de conduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.